Jules Ferry, l'homme politique

                                                                                  JULES FERRY

 

     Avocat et homme politique né à Saint-Dié en 1832, d'une famille de fondeurs de cloches.

     Etudiant à la faculté de droit de Paris. Il devient avocat réputé et est vite spécialisé dans la défense juridique des républicains.

   Opposant actif au Second Empire, il connaît la notoriété en publiant en 1868 un pamphlet humoristique contre le préfet de la Seine: "Les comptes fantastiques d' Haussmann". Il est élu député à Paris en 1869.

     Le 4 septembre 1870, il devient membre du gouvernement de la Défense nationale. Nommé maire de Paris de novembre 1870 à mars 1871, il eut la charge quasi -impossible d'assurer le ravitaillement de la capitale assiégée par l'armée prussienne. Les restrictions alimentaires qu'il fallut imposer lui valurent le surnom de "Ferry-Famine". Dès le premier jour de l'insurrection de la Commune de Paris, il fuit la ville après avoir échappé à des violentes agressions. Il devient un adversaire résolu des communards.

      En 1873, il devient à Paris l'un des chefs de l'opposition républicaine.

      En 1875, il est admis en grande solennité au Grand Orient de France.

      Républicain de gauche, il s'opposa à Mac-Mahon et, lorsque celui-ci se retira, il fut tour à tour ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts (1879-1881). Mais il est surtout connu pour les mesures qu'il introduisit dans la législation scolaire. Ainsi, en 1881, il fit voter la loi qui rendait gratuit et obligatoire l'enseignement public primaire; puis il ouvrit les écoles d'Etat aux jeunes filles et favorisa l'extension de la laïcité.

     Parallèlement, Jules Ferry se montre un partisan actif de l'expansion coloniale française. Ainsi, il engagea la France dans de nouvelles expéditions coloniales: la Tunisie où il établit un protectorat (1881), l'Annam (1883), le Tonkin (d'où son surnom de "Tonkinois") et Madagascar (1883-1885), le Bas-Congo enfin où il envoya Savorgnan de Brazza (1852-1905, explorateur français fondateur de Brazzaville au Congo). Très discuté et impopulaire à cause de sa politique coloniale pour des raisons économiques, il se heurta à Clémenceau qui contribua à sa chute (1885). Jules Ferry échoue ainsi pour sa désignation  comme Président de la République (1887). Il devient néanmoins Président du Sénat en 1893.

     Jules Ferry meurt à Paris en 1893 d'une crise cardiaque, à l'âge de 61 ans. Le gouvernement décide de lui faire des obsèques nationales, mais la famille Ferry les refuse, estimant que Clémenceau, en particulier, a cherché par tous les moyens à le discréditer.

                                                                                                         (sources internet)